Le TILT – Paris Sportifs

Cet article vient en complément de la video de Luigi  sur le tilt. On retrouve cette notion au poker mais également dans le domaine des paris sportifs.  Pour les débutants, le tilt est une pulsion qui arrive à la suite d’évènements défavorables (souvent répétés). Perdre un pari déclenche rarement le tilt par contre en perdre plusieurs peut vous faire « dégoupiller ». Il succède généralement à une période que l'on qualifie de Bad Run.


 

Clarifions le Tilt

Commandement N°1 ... tu ne tilteras point !

Le tilt c’est l’ennemi numéro 1 de vos bankrolls et donc... le votre par ricochet. C’est lui qui peut réduire à néant des mois de travail. On va déjà voir dans quelles situations on peut le rencontrer. C’est l’accumulation des pertes qui peut subitement vous faire tilter et ainsi réaliser une action complètement dénuée de sens : c’est-à-dire placer une mise très forte d’un seul coup avec comme unique volonté de récupérer les pertes engagées. Réagir ainsi, c’est l’assurance de votre perte et vous devez stopper dès à présent les paris sportifs.

Il faut savoir que la perte est inévitable dans ce domaine : on traverse parfois des périodes de profit continu (une grosse période de gains donc), de micros profit/pertes mais aussi des périodes de pertes sèches. Lors des périodes de profit continu et de pertes sèches, il est primordial, quand vous êtes dans cette tornade émotionnelle, de garder le cap!

Accumuler les gains aura parfois pour incidence de vous faire penser que cette discipline est facile et que l’on peut soit augmenter ses mises soit prendre bien plus de paris. Dans ce cas précis, on perd tout le bénéfice des gains accumulés, et on se remet à douter alors que la stratégie en place était pourtant la bonne…

La période de pertes sèches s’accompagne de très mauvaises idées et on se met à douter de tout. On se dit que cette discipline est trop compliquée et que finalement le jeu n’en vaut pas la chandelle. Alors à quoi bon être patient ? Autant envoyer fort et risquer de faire un super gain… Cette philosophie-là n’a pas sa place chez le parieur pro ou semi pro. Le plus important dans ces périodes c’est de préserver son mental.

En réalité les paris sportif c’est simplement la gestion de ces périodes, votre bankroll c’est votre gouvernail, à vous de la mener calmement à bon port malgré les intempéries.


 

Chassons le Tilt

Tilt et frustration sont dissociables.

On répète souvent qu’il est INDISPENSABLE de dissocier ce qui dépend de vous de ce qui ne dépend pas de vous. Vous analyser du mieux possible et vous faites un 0/6… tant pis, c’est comme ça, c’est le jeu! Vous n’avez rien analysé et vous faites 7/7, tant pis pour vous aussi! En réalité faire 7/7 est la pire des choses que vous pouviez faire puisque cela va vous poussez à répéter cette même erreur semaine après semaine et vous verrez que vos résultats positifs vont peu à peu s’essouffler et vous tilterez à un moment car vous ne comprendrez pas d’où vient la défaillance.

Votre analyse dépend de vous par contre pas les faits de jeu… Vous n’avez pas besoin de faire 8h d’analyse sur un match, vous savez pourquoi ? Parce que vous avez l’arme qui donne deux coups d’avance. Cette arme c’est la PASSION ! Vous aimez votre sport alors vous avez regardé plein de matchs, vidéos, résumés, débats et vous connaissez les atouts/faiblesses de telle ou telle équipe. Les seules choses à prendre en compte ce sont les absences, suspensions, la météo…

Vous avez joué un over 2.5 sur le match Lyon - Marseille et vous avez perdu… pourtant : analysez le match, regardez les occasions, votre bet était le bon. Ce match-là se rejouerait 100 fois, vous gagnerez 75 fois. Dans ce genre de cas précis, le tilt ne doit pas être présent. Vous avez joué un under et vous avez gagné, vous ne pouvez pas être satisfait, sur ce coup-ci votre analyse n’était pas bonne. D’ailleurs il ne faut pas confondre tilt et frustration! Vous avez le droit d’être frustré, c’est normal, nous sommes humain. Par contre cette frustration doit être positive, à savoir que si ce match se rejouait 100 fois, serais-je perdant ? Si oui, vous avez fait une erreur d’analyse (ça arrive évidemment) ; si non, vous êtes dans le juste et vous serez profitable, je dirai donc que votre coup est gagnant au long terme.

La frustration engendre le tilt mais ce n’est pas parce qu’il y a frustration qu’il y a tilt !

L’autre façon de combattre le tilt c’est d’avoir une vision long terme des choses. Après tout que représente 5 bets sur les 1000 à venir ? Le long terme, une fois complètement assimilé, va vous détacher de toute frustration court terme (ou du moins largement en atténuer sa force).

Une dernière astuce pour éviter le tilt mais elle peut ne pas vous convenir, c’est de stopper votre suivi bankroll. Il n’est jamais bon de voir l’accumulation de la case « perdu ». Aussi, voir l'évolution de votre courbe de gain peut vous faire mal alors même que vous êtes gagnant !!! Par exemple vos paris personnels et votre suivi de tipsters vous ont rapporté 50% d’évolution bankroll sur les 8 premiers mois, puis au 9ème… cette évolution est à +30% ! Avec du recul ce résultat est positif mais pourtant vous aurez l’impression d’avoir perdu énormément. Or, en réalité vous êtes toujours en gain !! De plus cette étape de saisie peut vous prendre un temps considérable et ce n’est pas toujours une bonne sensation que de passer de longues minutes/heures à rentrer des paris dont on sait qu’ils ont été perdants. Cela peut susciter de la surchauffe dans le cerveau et considérablement vous démotiver.

Bref, la vision long terme, dissocier ce qui dépend de nous ou non, faire ou non son suivi (si vous le faites, ce doit être un plaisir et non une corvée), sont autant de moyens de lutter contre le tilt.

Sportivement,

Vieri.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.